Qui sommes nous ?

Damien Roquel

Pourquoi ?

Pendant 4 années je suis intervenu dans les classes avec des Lego en tant qu’intervenant extérieur agréé en technologie afin d’enseigner autrement des notions souvent complexes.

Au cours de ces interventions, sauf problème médical clairement identifié, je n’ai jamais rencontré d’élèves en situation d’échec dans ses apprentissages quand nous passions par le jeu et un mix d’apprentissages individuels et collectifs. Et pourtant j’ai été maintes fois mis en garde par les enseignants avant mes interventions sur le fait que tel élève ne « s’intéressait à rien », que tel élève « ne tenait pas en place », etc.

Si cette expérience s’est avérée fondamentale en termes d’apprentissages pour moi, elle s’est heurtée à deux freins majeurs.

  • La volonté claire d’une partie du système (Institution, enseignants, parents d’élèves, syndicats, élèves, etc…) de freiner toute tentative venant d’équipes pédagogiques prônant des approches pédagogiques différentes,
  • Un modèle économique viable difficile à trouver pour une entreprise qui souhaite accompagner le changement directement auprès des classes en France

Mon activité s’est donc orientée vers les entreprises ou j’ai mêlé mon expérience de 10 années dans l’industrie et ce que j’avais découvert de l’apprentissage grâce aux enfants.

J’accompagne aujourd’hui les adultes à mieux collaborer au quotidien et à renforcer leurs performances en s’appuyant sur l’Intelligence Collective et le respect des individualités.

Mais je ressens une grande frustration de « rattraper » avec les adultes ce que nous pourrions inculquer directement aux enfants dans un monde idéal.

J’ai donc lancé un appel lors d’Agile Tour Nantes aux professionnels de l’accompagnement intéressés par une démarche de partage de nos outils d’apprentissages via l’intelligence collective et le jeu auprès des enseignants.

Cette démarche se veut totalement gratuite, décorrélée de l’Institution et représente pour moi ma contribution à une école valorisant chaque élève afin d’en faire un citoyen peut-être « mieux dans sa peau » et plus tourné vers les autres. Car oui il est possible d’apprendre autrement et de passer d’un mode de pensée orienté « compétition » à un mode de pensée orienté « collaboration ». C’est le seul valable à mes yeux pour former une société plus juste et viable.

Perrine Baudimont

Pourquoi ?
Mon pourquoi au quotidien est d’inciter et donner envie aux gens de se connecter les uns aux autres pour faire circuler les énergies, les talents, les expériences et les savoirs.
Tout cela pour créer un quotidien rempli d’enthousiasme, de curiosité, de solidarité et de confiance.
Je suis convaincue que lorsque ces conditions sont réunies, nous pouvons donner le meilleur de nous-même et contribuer au meilleur de nous tous.
Chaque jour, dans mon activité professionnelle en entreprise, j’y contribue, en facilitant la collaboration et l’apprentissage.
J’utilise énormément les techniques du jeu et de l’expérientiel de manière générale et je m’aperçois de l’efficacité de ces approches avec les adultes tant que la destination que sur le chemin pour y parvenir.
Tous ces professionnels ont tous été des enfants, qui ont fait leurs tous premiers apprentissages par le jeu avec beaucoup de plaisir, de curiosité et d’enthousiasme.
Alors j’ai eu envie de partager les constats et les approches que j’utilise en entreprise avec les adultes, avec ceux qui forment les adultes de demain, à savoir les enseignants de tous niveaux, de la maternelle au supérieur, pour faire circuler nos énergies et donner envie de s’appuyer sur la force du collectif pour accompagner les enfants et apprenants dans leur construction de professionnels de demain.
J’ai eu la chance de croiser sur mon chemin 2 personnes qui partagent mon pourquoi et qui débordaient d’envie et d’idée pour cette aventure alors comment ne pas les rejoindre dans ce pari un peu fou d’une expérimentation ouverte à tous les enseignants, pendant les vacances scolaires.

Steeve Evers

Pourquoi ?

Les sujets liés à l’apprentissage sont au cœur de mes réflexions depuis quelques années, en particulier à travers le projet Aristote que je porte, qui cherche à partager le « apprendre à apprendre ». C’est donc logiquement que j’ai répondu à l’appel de Damien, lancé lors du dernier Agile Tour à Nantes. Je savais que Perrine était aussi impliquée dans le « partager nos savoirs dans le monde de l’éducation ». Partager avait du sens pour moi, le faire avec Perrine et Damien lui donnait une autre dimension. L’objectif pour moi est de permettre à un enfant (déjà un ce serait fou) de réussir pleinement sa scolarité puis sa vie, en partie grâce à ce que nous partageons.